10 janvier 2013

la nouvelle année

A vous tous, nous vous souhaitons une belle, joyeuse et chaleureuse année... Que 2013 comble tous vos voeux !

Ce qui est sûr pour nous, c'est que cette année sera Ultra...



On en reparle d'ici quelque semaines...

Pour le reste, hé bien c'est avec un plaisir non dissimulé que nous retournons dans les vignes, au grand air, quoique plaisir un peu gâché par la pluie. La saison de la taille est donc bien partie ! 
Pour les vins en cuverie, cela se goûte toujours aussi bien. J'adore toujours autant les tailles, je suis fasciné par la minéralité de certains Chardonnay, un niveau de précision et d'intensité que j'ai rarement ressenti,  les pinots noirs sont généreux et les meuniers mettent bien en valeur leur origine terrienne ( ce qui voudrait dire que le travail de transmission Terroir jusqu'au Vin est accompli ? ) 


10 décembre 2012

Laherte / Plus de bulles / M6

Avec les fêtes de fin d'années qui débarquent à toute vitesse, c'est souvent le moment où les journalistes se posent cette fameuse question : Quels bons Champagne déguster pour les fêtes à un bon rapport qualité / prix ? !

C'est pourquoi donc une équipe de 100% mag, une émission de consommation de M6 est venue à notre rencontre avec l'aide de l'un de nos caviste en ligne : Plus de Bulles

Plus de Bulles, c'est Le site consacré à la vente en ligne des meilleurs champagnes et avec une jolie sélection de vrais vins de vrais vignerons : les amis Francis Boulard, Françoise Bedel, Raphaël Bérèche, Fabrice Pouillon, etc.


Le reportage sera donc diffusé sur M6 le Lundi 17 Décembre, vers 18h45. 

30 septembre 2012

Qui pouvait rêver mieux ?

De ma courte carrière de vigneron, je n'ai jamais attendu aussi impatiemment une vendange et elle ne s' est jamais autant déroulée si vite.

Avec une année plus que compliquée dans les vignes, les raisins qui commençaient à arriver à maturité étaient la meilleure récompense que l'on pouvait obtenir. Notre force et notre foi que nous avons pour cultiver le domaine nous à donné raison et satisfaction.


Alors, quand le Jeudi 20 Septembre nous avons débuté la cueillette et que l'après-midi le premier pressoir nous laissait déguster les premiers jus 2012, je peux vous dire que l'on étaient plus que ravis : des beaux raisins oui, mais en plus une merveilleuse couleur et une aromatique bien développée pour ces jus.

C'est bizarre, mais plus la saison viticole est compliquée, meilleurs les vins sont ! oui, non ? ...


Les Pinot Meuniers seront je pense d' Anthologie : du fruit qui explose ( qui  au début m'a un peu effrayer mais finalement ça devrait s'équilibrer ), et une structure bien solide pour défier le temps.

Les Chardonnays et Pinot Noirs sont chouettes eux également. Cette année le mot qui me vient à l'esprit pour identifier ces vins c'est " Structure " : grosses maturités et importantes acidités ; pH bas donc vins solides. couleurs prononcées sur les pinots. aromatique déjà bien présente mais qui s'équilibre avec des longueurs en bouche plus que prometteuses.

Enfin, reste à taster les vins une fois la fermentation terminée ; car si la vendange à passé à une vitesse folle, et bien les fermentations n'ont pas l'air de s'affoler : il faut dire que l'on à récolter des raisins avec des matinées à 3°, le chai à du mal à se réchauffer et la population levurienne semble moindre.



Les vendanges se sont terminés pour nous le 28 après 9 jours de récolte. Avec la pluie, il fallait aider aux vignes et accompagner dans l'effort nos coupeurs ; le soir, les barriques se remplissaient l'une après l'autre...
On à tout de même prit le temps de se faire quelques essais, comme d'habitude, afin de ne pas tomber dans la routine, de voir un peu plus loin (ou un peu plus près ; ça dépend de l'où l'on regarde ! )



La nouvelle cuve tronconique en chêne de 50 Hl nous régale des ses effluves de mangue, banane, abricot, mandarine que procure la fermentations des jus de seconde presse ( taille ) de Meuniers et Chardonnay...
et plus en bas, sur un fond de piano, les quelques 250 barriques entament elles aussi la transformation du moût en vin... Tout va bien !


 

12 septembre 2012

On y est !

Nous y voilà !

Après plus d'un mois de vacances, nous voici reparti au boulot....

Hein  ? y a pas comme quelque chose qui ne va pas...

Donc, reprenons :

Après plus d'un mois de peaufinage, de cisaillage, de nettoyage, de soutirage, d'habillage, et également de bronzage, nous attaquons la dernière semaine avant les tant attendues vendange 2012 !

D'habitude, j'adore ce moment où je me balade dans les vignes en contemplant le beau travail réalisé et en me réjouissant d'une belle récolte à venir.

Aujourd'hui, lorsque je me rends sur une parcelle pour surveiller de près la maturation, je me remémore les durs souvenirs que nous avons eut pendant toute la saison : les labours le dimanche en fin de soirées, les journées de traitements avec plus de 14 heures dans les pattes, la fatigue causée par la pioche, les moments de désespoir lorsque les pluies s'abattaient sûr le coteau, etc.

Alors oui nous sommes heureux de pouvoir débuter une très belle et probablement très qualitative vendange mais le prix à payer pour avoir ce résultat sur fut très très élevé... le moral en a pris un coup, cela se lit encore sur les visages. Le portefeuille aussi à été touché : achat de matériel durant la saison pour mieux faire face ( régulation des quantités / Ha de traitement, petit chenillard avec charrues et rogneuse ) ainsi que le personnel supplémentaire.


Nous allons donc terminer en beauté cette saison avec une récolte que nous aurons bien méritée et qui aura été l'aboutissement d'un réel travail d'équipe et de précision. Lundi 17, nous débuterons la dernière ligne droite pour enfanter de grands 2012...

Bientôt des nouvelles toutes fraîches du pressoir ! ;)

01 août 2012

des nouvelles du front

Enfin me direz vous !

He bien il faut dire que les temps sont durs par chez nous... et d'ailleurs il n'y a pas que chez nous ( pensée à nos amis Bourguignons qui bataillent aussi fermement )

Les envahisseurs ne cessent de mener des attaques sur l'ensemble des territoires depuis plusieurs mois ; c'est pourquoi vous ne pouvions vous fournir plus d'informations.

Or depuis peu, son véritable et fidèle allié semble avoir changer son fusil d'épaule ! Ouf, sinon nous courrions tout droit à la catastrophe.

Vous l'aurez bien compris il s'agit là du combat que nous menons depuis le début de la campagne pour maintenir une végétation saine et épanouie au sein de notre vignoble. " Les envahisseurs" que sont le mildiou et l'oïdium s'en donnent à coeur joie...

De mémoire de vignerons, on ne se souvient pas d'une année aussi difficile avec d'importantes contraintes climatiques exprimées d'une telle manière. Listing nous concernant :

- mi Avril, une gelée sur les bas de Côteaux de Chavot et terroirs de Côtes des Blancs,
- Avril jusque Juillet : trop de pluie, ce qui nous conduit à des impact sur grappes fin Juillet,
- temps maussade et froid pendant la floraison sur l'ensemble du vignoble provoquant coulure et millerandage,
- Grêle le 14 Juillet sur Mancy,

...

Aujourd'hui nous pouvons respirer à nouveau et nous féliciter de l'ensemble du travail réalisé afin de contrôler les herbes folles par les multiples labours, d'avoir su effectuer les traitements dans des conditions compliquées et en un temps record et avoir réussi à maintenir des vignes relativement saines, aérées et belles à voir ! C'est avant tout le travail d'équipe qui à encore une fois permis de s'en sortir, même si il faut bien sûr rester objectif : plusieurs parcelles on vu leur potentiel de récolte diminuer jusqu'à 40% au maximum... malgré toute l'énergie déployée.


2012, c'est certain, on a pas fini d'en parler chez nous ! et pas que pour ces aléas climatiques... aussi et surtout pour l'arrivée de la huitième génération de Laherte, le 22 Février.


Et quand on voit ce petit bout, et bien ça redonne de l'énergie pour faire de "son millésime" quelque chose de très bon, voir grand !

01 avril 2012

le climat s'emballe, on garde son calme

Qui à dit que 2011 était une année atypique, hors norme climatologiquement parlant, avec des saisons inversées ?

He bien il semblerait que pour 2012 on ai un remake de ce qu'à été un début chaud et sec, tels le printemps 2011. Bien sûr, rien ne dit que la suite sera le reflet de l'année passée ; et encore heureux ! Un peu monotone pour un vigneron ( en tout cas pour moi ) que de revivre le même scénario que l'année qui à passée , qu'il soit idyllique ou catastrophique.


Donc, pour l'heure on s'active à finir le liage, la plantation des 20 ares de Chardonnay s'est superbement bien déroulée, les labours ont repris avec le tracteur, le cheval et le chenillard et les préparations biodynamiques pour les sols sont épandues.


Tout se déroule bien mais il faut pourtant garder une vitesse, une bonne organisation et une rigueur dans le travail. La végétation donne le tempo.


Et comme si cela ne suffisait pas, notre cher bébé d'un mois et demi nous offre des soirées agitées, et Thierry se voit bloquer pour quelques jours à la maison pour cause de sciatique. Rock'n Roll ! ! !


10 mars 2012

travaux de Mars et salons d' Avril

La saison de la taille se termine. Nous ne sommes pas en retard malgré la quinzaine de jours durant Février où les -10°C et plus nous obligeaient à rester en cave et en cuverie.

Les assemblages se finalisent également : les vins se stabilisent naturellement avec le froid hivernal, et se reposent avant la mise en bouteille qui aura lieu en  Mai prochain ; c'est un peu plus tard qu'habituellement afin d'obtenir un épanouissement des vins sur leurs lies plus longs ( pour plus de gras, de fruit, de belle richesse aromatique, mais pas trop ! On aime aussi la finesse de nos acides ! )


La série des 2008 est dégorgée depuis début d'année : Les Beaudiers, Les Vignes d' Autrefois et Les Empreintes.

Tout cela nous fait donc pressentir les prochaines dégustations : certains s'impatientent déjà de déguster les nouveaux millésimes, de voir si l'évolution continue...

Il y aura donc le traditionnel salon en Italie où Laurence et Thierry seront présent du 24 au 26 Mars :
http://www.vinnatur.org . Je serai absent pour cause de..., on va dire congé parental ! ;)

Et puis, on continuera la présentation des vins avec l'unique, le vrai, salon Terres et Vins de Champagne : 19 amis vignerons champenois réunis le 16 Avril pour vous présenter les vins 2011 ainsi que les cuvées du moment. l'idée est simple : un moment de partage, d'éducation à travers les hommes, les terroirs, les cépages. http://www.terresetvinsdechampagne.com/



Après, direction Madrid pour une grosse journée de dégust chez LaVinia.http://www.lavinia.es/

Et enfin, pour associer Vin au Rock'n Roll, on ira se rendre chez nos amis du Vini Circus : http://www.vinicircus.com

C'est prévu pour le 28,29 et 30 Avril.

Si, malgré tout ces évènements vous n'arrivez pas à venir à notre rencontre, sachez qu'une visite au domaine ( sur rendez-vous, of course )c'est encore une meilleure façon de cerner les vignerons et les vins !  

23 janvier 2012

il était temps...

Eh bien ouf, j'arrive juste in extremis pour vous faire part de nos plus chaleureux voeux pour cette nouvelle année, désormais bien entamée ; Que 2012 soit synonyme de joie, tendresse et pleine d'humanité.

Comme à son habitude, l'année que l'on vient de passer nous à semblé bien trop rapide, et déjà loin derrière. Cependant, nous vignerons, nous avons l'une des clefs pour remonter le temps : une descente au chai à barriques et là tout les souvenirs resurgissent dans les verres de dégustations : Printemps, Mariage, Eté, Vendange, Automne, Hiver... !

2011, c'est l'année où la climat c'est montré le plus inattendu, le plus féroce, et qui nous à ouvert de nouvelles perspectives.

2011, c'est des beaux vins, pas grands, pas énormes, mais qui savent nous touchés par leurs énergies, leurs subtilités, et leurs évolutions aromatiques. Alors : année en 1, année de rien. hé bien pas si sûr que ça !

2011, c'est une année où la presse met au jour le domaine et nos pratiques pourtant pas si extraordinaires que ça ; ce qu'il faut de passion et transpiration pour exercer des méthodes naturelles et authentiques. Les Vignes d' Autrefois font la une dans Le magazine vin du Japon, Les 7 se retrouvent dans le haut du classement de chez Decanter, Les Empreintes emballent multiples journalistes Français et internationaux, etc.


et 2011, c'est aussi pour moi, l'année où l' Amour prend tout son sens :
D'ailleurs, déjà 9 mois que la photo à été prise... 9 mois, tiens donc, c'est pas une période qui signifie quelque chose ? ! ...

04 décembre 2011

vous avez dit diversité ?

On parle bien souvent de la diversité que l'on retrouve au sein du monde viticole ; on fait de nombres fois l'éloge de la diversité des sols et terroirs des plus belles appellations d' origine contrôlée ; cependant, on entend moins parler de la diversité variétale.

Tels la pomme et la tomate ( pour en citer les deux principaux ), la vigne est victime de la " standardisation variétale ". Gloire aux grand cépages, pour le reste vous pourrez repassez.

De même, lorsque l'on veut identifier le goût d'une parcelle de Chardonnay, est ce si difficile de déceler la part de Terroir et la part Variétale ?

Aucune idée du pourcentage de Chardonnay plantés aujourd'hui qui sont issus de clones ou bien de massales, mais la différence entre ces deux voies change radicalement la façon d'interpréter le goût de la dite parcelle.

Au domaine, l'idée est donc de préserver la diversité existante, voir même de l'améliorer. Pour cela, c'est l'utilisation d'un nombre important de clones pour de nouvelles plantations, ou l'utilisation de nos propres sélections massales provenant des vieilles vignes du domaine, ainsi que la conplentation de cépages différents que sur la parcelle.
Il y a deux semaines, c'est donc 250 plants de Fromenteau issu de la parcelle Les Charmées qui ont été plantés dans les Beaudiers, et les Charmées à José. C'est 250 Chardonnay Muscaté issus des Chemins d' Epernay qui ont été planté dans les Crayons, parcelle vieilles d'une quarantaine d'année, etc.


Du coup, tout cela va rendre l’interprétation du goût de ces parcelles probablement plus complexe. Qui va s'en plaindre ?!

14 novembre 2011

Chavot / Bahamas / Nova Scotia / Taiwan ...

J'aime mon village, mon coteau et ses expressions qui varient à chaque saison.

J'y ai toujours vécu, et j'y vivrai sans doute pour toujours.

Aussi, j'aime la découverte, pour s'évader, aller à la rencontre de nouvelles cultures, pour changer d'air histoire de comprendre que c'est vraiment chez soi que l'on vit pleinement.

Avec ce métier, nous avons la chance de pouvoir voyager sans quitter des yeux notre cuverie et nos vignes ; chaque fois qu'un importateur, un amateur de vin ou un journaliste frappe à la porte, c'est une nouvelle balade.

Bien sûr, ces personnes viennent pour goûter, pour sentir, pour comprendre l'histoire de nos vins et du domaine, mais il y a toujours à un moment de cette rencontre où les gens se dévoilent, racontent leurs histoires, leurs goûts, leurs loisirs, tout simplement leurs vies.


C'est donc pourquoi, je connais maintenant un peu plus la vie à Taiwan, je connais le temps de la Nouvelle Ecosse, et sais le nombre d'îles que comprend les Bahamas !

Et enfin, c'est pour nous un honneur de voir nos flacons prendre le large, à travers le monde.

PS : bien entendu, on est toujours aussi heureux de voir au domaine nos fidèles clients, nos amis, nos cavistes et restaurateurs de province, qui eux aussi, on pleins de choses à nous dire et nous apprendre ! C'est juste un peu moins exotique ! ;)