25 avril 2006

labours : à chacun son jouet !

Les premiers labours arrivent avec les beaux jours d'Avril. ( en ce moment nous avons des températures avoisinant les 25°C l'après-midi ).
Nous utilisons selon les parcelles des engins adaptés.
.
Premièrement, l'enjambeur hydrostatique Vitis 480 ( acheté l'année dernière spécialement pour le travail du sol ). Très maniable grâce à son joystick, il offre une excellente visibilité des interceps et cover-crop en action et sa légerté permet de tasser au minimum le sol. C'est Christian qui s'emploie au labourage des 6 hectares pendant 2 jours et demi.
Et, secondement, nous utilisons un vieux motoculteur qui nous permet de travailler manuellement la parcelle des Clos ainsi que quelques autres petites parcelles inacessibles au tracteur.
Bien entendu, le travail est plus épuisant mais la vigne vous en remercie ( ! ) : le sol n'est jamais tassé et les racines peuvent s' épanouir sans contraintes, les eaux de pluies sont parfaitement drainées, la vie microbienne du sol se développe très facilement, et la flore pousse selon ses envies.
.
C'est donc moi qui prend les commandes pour deux demies journées. 1 aller-retour dans chaque route est nécessaire pour une bonne décompaction.
.
Au total, 3 à 6 passages seront nécessaires ( selon la vigueur dans le sol et en fonction de la flore présente ) ainsi que quelques passages à la tondeuse ( manuelle ) pour contrôler la flore jusqu'à la vendange.

Aucun commentaire: