12 mai 2009

dilemme de la pluie

Début de saison plutôt difficile,…psychologiquement parlant. A peine la première protection phyto effectuée, voilà que la pluie s’abat sur nos coteaux verdoyants.
Le léger traitement de Jeudi ( 100 Gr de cuivre et 2 Kg de soufre / Ha ) à inévitablement été lessivé avec l’orage de vendredi, la grosse averse de dimanche, et les pluies intermittentes de lundi.
.
Comme qui dirait un bon vigneron du coin : « C’est dur la culture » … et en particulier celle naturelle, respectueuse, soignée.
.


Donc le problème à l’heure actuelle, c’est que les vignes ne sont plus énormément protégées ( quand je dis « plus énormément » c’est en fait pour me rassurer… pour être franc, il ne reste plus aucune protection ). Les températures sont élevées ( plus de 20° l’après-midi ) et l’humidité dans l’air est omniprésente. Le mildiou à presque toutes les cartes dans sa main… Alors on fait quoi ?!

Demain, c’est la seule demie-journée d’éclaircies de la semaine. Sinon, cela ramène à lundi prochain… pffffff…. Finalement, nous allons opter pour une petite prise de risque, mais qui permettra de pouvoir traiter en cadence plus rapprochée si la pression devient importante. Je vais suivre mon raisonnement de l’année dernière qui est de croire en nos vignes et leurs défenses naturelles ; et puis également que les pluies encore importantes annoncées ce week-end nous auraient une nouvelles fois fait perdre la protection seulement après quelques jours.

Par contre, il est clair que lundi, on incorporera une tisane de camomille à la bouillie, histoire de s’assurer que les plantes continuent à accroître leur système immunitaire.

Sinon chez vous autres, vignerons, 2009 commence plutôt fort aussi, non ?!

5 commentaires:

Alex a dit…

Bon courage Aurélien !

Je crois que c'est pour tous les courageux du cuivre pareil, de grosses sueurs froides pour savoir quand repasser, si on prend le risque de tasser en traitant, ou de passer alors qu'il va pleuvoir quelques heures plus tard ... Je n'ai pas choisi le cuivre en prévision des premières météos, mais tous le mérite vous revient ...

Alors que dans d'autres région, c'est interdiction de pomper de l'eau pour sècheresse !!

je vois que l'herbe ne vous oublie pas non plus ! Alors bon courage pour la suite, les traitements difficiles (au chenillard je suppose ?), puis pour les charrues ou les tondeuses

Luc a dit…

Et oui, pas mieux ici en Suisse.
Temps lourd et orageux, quelques précipitations éparses au long des journées.
On serre les fesses, et j'ai le méchant sentiment qu'on repart pour un printemps comme 2008....
Bonne chance

Franck P a dit…

Bonjour Aurélien,

même question chez moi.
En fait, j'étais passé avec 80 à 100 g de cuivre selon les parcelles.
J'envisage demain de repasser en priorité dans les micro-climats les plus à risque (bordure de bois, parcelles où les brumes stagnent) au chenillard.
Comme toi, je vais commencer la camomille, associée au pissenlit pour un peu de solaire, et à de la prêle (il y en a plein qui vient de lever) pour contrer le mouvement lunaire et contrebalancer le climat.
De plus, je préfère placer une 501 en fin de semaine pour améliorer la photosynthèse. Je crois que ça ne sera pas du luxe si ce type de temps devait durer quelques jours encore.

Bon courage à toi,
Franck

Iris a dit…

pas mieux loti dans le Languedoc pour une fois. Dans les quelques trous entre deux journées de marin pluvieuse, c'est le fauchage de l'herbe dans la vigne, qui a la priorité (tes moutons seraient heureux dans les vignes en ce moment, Alexandre:-).

Le premier traitement au soufre serait pour après - et pour le mildiou, faut espérer sur la Tramontane, annoncé à partir de vendredi... heureusement, cela sèche très vite sur nos flans de colline....

Bonne chance à tout le monde!

Iris a dit…

Bon, ce n'est pas une gâterie, nos flancs:-)