05 mai 2009

Jour Fruit, joies du Lundi…


Hier matin, aux aurores, vers 5h, j’ai vite sauté du lit pour aller dynamiser la deuxième silice de la saison ( pour nos chardonnays uniquement ) accompagné d’une tisane d’ Achillée Millefeuille.
Le fait de donner cette impulsion de luminosité, accompagné d’un processus chaleur ( le soufre de l’achillée millefeuille ) sera qualitativement primordial pour le bon développement végétatif de la plante jusqu’à la vendange, et même bien après…
.

Certains philosophes ou poètes diraient bien que l’on se retrouve en pleine communion / échange avec la nature : seul au beau milieu de ces vignes, avec le lever de soleil qui vous réchauffe les joues, une légère rosée qui vous mouillent les pieds, les oiseaux qui vous réveillent gaiement les oreilles…

J’avoue que pour moi, ça procure un certain plaisir !

Aussi, comme désormais les parcelles deviennent de plus en plus nombreuses, il me faut l’aide de notre jeune et dynamique ouvrier, Allan (un costaud de Chavot comme on n’en fait plus beaucoup !).
.

On arrive donc à pulvériser cette 501/Achillée sur les 5 Ha en moins de 2heures... ( et en plus le temps de prendre des photos)

Le reste de la journée se suit par les premiers ébourgeonnages des chardonnay hâtifs. A première vue, la sortie de grappe est plutôt importante… et même sur nos vieilles vignes… l’effet énergétique des préparations influant sur la fructification ?

Même l’ Arbanne (photo ci-contre), cépage pourtant très peu productif, montre une belle sortie de grappes. Enfin, tout est relatif, pour l’ Arbanne on devrait arriver aux alentours des 5000 kg/ha.

On termine la journée par une autre préparation, mais cette fois là pour nos jeunes plants : Une bouse de corne appliquée en début de soirée, qui les aidera sans doute probablement à développer leurs systèmes racinaires.

.
On est donc passé dans la plante de l’année ainsi que les parcelles qui ont reçu des complants afin de conserver nos plus vieilles vignes pour encore de belles vendanges. C’est notamment le cas de la parcelle « Les Plantes », où l’esprit de la complantation multi-cépage à déjà été adopté depuis plusieurs années : une parcelle à l’origine avec uniquement des Meunier plantés il y a plus de 60 ans. Désormais, on y retrouve de nombreux pieds de Chardonnay et Pinot Noir qui viennent se mélanger aux Meuniers d’origine.


L’identité du « Terroir » prend alors le dessus par rapport au « cépage »… D’ici quelques années, cette parcelle sera donc enrichi avec quelques belles grappes de Chardonnay muscaté pour nous donner une nouvelle dimension, une nouvelle identité plus proche du sol.

Aucun commentaire: